Quartiers vedettes

Pontiac

La région fait partie du territoire historique des Anishinabegs (les Algonquins), qui s'étendait tout le long de la rivière Ottawa, et aussi loin que la rivière Deep. Les fouilles archéologiques suggèrent une occupation indigène de la région commençant entre 4 000 et 2 000 avant JC. Ils étaient au centre d'un vaste réseau commercial à travers l'Amérique du Nord-Est. Vivant principalement de la pêche, ces personnes vivaient semi-permanente sur des sites spécifiques, qui comprenaient des cimetières. Environ 500 après JC, la culture du groupe Pointe-Péninsule était présente dans la région. Ces groupes ont été organisés autour de la chasse et ils ont fabriqué des outils de pierre. Ces groupes ont formé des bandes algonques autour de 1 000 avant notre ère.

À l'arrivée des Européens, les Algonquins contrôlaient la rivière Ottawa, qu'ils ont appelée les Kitchisippi (signifiant Great River), l'une des voies navigables commerciales les plus importantes d'Amérique du Nord. Cependant, vers 1650, décimé par la guerre avec les Iroquois et la maladie, les Algonquins ont perdu le contrôle commercial de la rivière. Le peuple des Outaouais (également appelé Ottawas) est devenu les principaux intermédiaires des métiers en fourrure entre les groupes français et autres groupes autochtones plus à l'ouest.

Vers 1670, les Outaouais ont perdu leur rôle d'intermédiaires alors que les trappeurs européens montaient plus loin dans la rivière pour recueillir des fourrures. Pontiac, né entre 1712 et 1725, était le leader des Outaouais le plus célèbre. Il a mené les Outaouais dans la guerre du détroit d'Outaouais et la rébellion contre les Anglais pendant la guerre de conquête. Bien que son nom ait été donné à la municipalité, il est peu probable qu'il voyage ici.

À la fin du XVIIIe siècle, les premiers Européens se sont installés sur les rives de leurs eaux de tête. En 1800, Philemon Wright, un Américain de la ville de Woburn dans le Massachusetts, a déménagé aux Portages de la Chaudière avec quatre familles liées à lui. Il a ouvert de nombreux chantiers de construction le long de diverses rivières de la région, où il a exploité des forêts de pins rouges et blancs. Ces arbres ont été utilisés pour les mâts de navires dans la flotte britannique.

Déjà le site de la Mission Sainte-Marie, le village de Quyon a été fondé en 1848 par John Egan, baron du bois d'oeuvre de la vallée d'Ottawa et maire d'Aylmer de 1847 à 1855. Il a tiré son nom de la rivière Quyon, un affluent de La rivière Ottawa qu'Egan a utilisée pour la conduite en rondins. "Quito" est dérivé du mot algonquin Kwela (prononcé "Quia"), signifiant "plus petite rivière" ou "rivière de fond sablonneux".

Certains des premiers colons anglais étaient des loyalistes d'Empire unie écossais. Ils ont reçu des terres libres en 1783 par la Couronne anglaise pour les remercier pour leur loyauté pendant la révolution américaine. Les immigrants irlandais ont fortement installé la région au milieu du XIXe siècle après que la grande famine a forcé beaucoup à émigrer pour survivre. La ville a été constituée le 1er janvier 1875 et son orthographe a été changée en "Quyon" pour fournir une prononciation de compromis tout aussi acceptable pour les résidents français et anglophones. Il a connu une période de prospérité en raison du chemin de fer construit par la Union Forwarding Company.

Quyon a été fusionné avec les cantons voisins de North Onslow, South Onslow et Earley dans la municipalité de Pontiac en 1975.

Si vous parlez anglais, vous n'aurez aucun mal à vous déplacer. La région Pontiac est l'une des rares parties du Québec avec une majorité anglophone. Des communautés de la majorité francophone comme Fort-Coulonge et Luskville sont très bilingues. Pourtant, de nombreux anglophones ne savent pas parler français, en particulier à Shawville, Portage du Fort et Bristol, où il y a eu plusieurs conflits entre les commerçants locaux et le bureau Québécois de la Langue Française sur les lois linguistiques de la province.
 

Contactez-nous pour plus d'informations et d'inscriptions sur ce quartier.

 & 
En soumettant ce formulaire vous donnez l'autorisation à Équipe LeComte Immobilier de vous contacter pour vous fournir des conseils et des mises à jour du marché pour Pontiac

Inscriptions du Quartier